Steam envoie la vapeur

Yann

Écrit le 13/01/2012 par Yann, dans la catégorie Business

Langue(s) de l'article :

2011 a encore été une année faste pour Steam. La plateforme de distribution en ligne de jeux vidéo créée par Valve en 2003 n'en finit pas de consolider sa place de leader sur le créneau.

 

Avec plus de 1800 jeux à son catalogue et 40 millions de compte utilisateurs actifs, Steam est LE mastodonte du secteur, laissant les miettes à la concurence. La plateforme Impulse, créée par Stardock, par exemple, a fini par être revendue à Gamestop, et son catalogue est désormais disponible sur... Steam.

Les records s'enchainent même : le 2 janvier 2012, 5 millions d'utilisateurs se sont connectés simultanément. Sur 2011, 14,5 millions de jeux compatibles Steamworks on été enregistrés, ce qui représenter une hausse de 67% par rapport à l'année précédente. 780 Petaoctets de données on été téléchargés par les membres, soit 780 millions de Gigaoctets.

Le secret d'une telle réussite ?

  • Un catalogue très large et complet

... qui va des jeux indés à la Braid aux blockbusters AAA à la Skyrim. Les grands éditeurs, après avoir pour certains envisagé de reserver l'exclusivité de leurs titres à des plateformes propriétaires, on dû se rendre à l'évidence : Steam est incontournable, et les quelques titres qui ne figurent pas à son catalogue sont les exceptions qui confirment la règle.

  • Un ensemble de services aux gamers

La sauvegarde des jeux dans le cloud, la possibilité d'accèder à tous ses jeux depuis nimporte quel ordi connecté à Internet.

  • Un réseau social intégré

Mises à disposition des dévelopeurs, les API permettant d'intégrer des achievement et des stats permettent aux joueurs de se comparer et de mesurer leur perfs respectives, et plus largement de socialiser autour de leurs jeux, même sur les parties non multijoueur. Ces éléments, spécifiques à Steam, vérouillent encore plus le marché en s'imposant comme un standard auxquel les autres plateformes ne peuvent avoir accès.

  • Des prix compétitifs

Finie l'époque où on payait les versions dématerialisées des jeux vidéo le même prix ou plus cher que leur équivalent boite. Certes le prix de départ des jeux sur Steam reste souvent équivalent au prix des versions retail, mais les très nombreuses soldes de Week end et autre baisses permanentes programmées font qu'au final, Steam est un lieu ou on peut vraiement acheter ses jeux à un prix intéressant, à conditioin de suivre régulièrement les changements de tarif...

 

Cette mainmise de Steam sur le marché du jeu PC en téléchargement est-elle une bonne chose pour le jeu vidéo ? Si cela a sans conteste contribué à booster le marché du jeu PC, et à lancer efficacement la transition vers le dématérialisé, le quasi monopole auquel on a abouti est aussi lourd de contraintes pour les développeurs, qui n'ont pas beaucoup d'autre plateformes crédible vers lesquelles se tourner. Pour les joueurs, l'absence d'offre vraiment équivalente et la création d'un lien de dépendance de plus en plus fort avec les services associés de Steam constitue une menace diffuse qui fait grincer les dents de certains gamers...

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Sources :

RSS Actualités Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager
Trier les commentaires

Les commentaires

NB : vous devez être inscrit et identifié sur la plateforme Digital Coproductions pour pouvoir laisser un commentaire.

Ajouter un commentaire

Envoyer